#3 Le Bilby

Il y a quelques semaines, j’ai rencontré Jackson, le bilby trop mignon du Cairns Tropical Zoo, je suis tombée sous le charme de ce petit marsupial du désert... Encore un animal australien curieux et bien à part.

ou bandicoot lapin

Je saute sur l’occasion de la récente journée australienne pour la sauvegarde du Bilby (8 septembre) pour vous en dire plus sur cette petite bête peu connue.

Caracteristiques

Marsupial à fourrure soyeuse de couleur grise.

 

Grandes oreilles au bout pointu, elles servent à réguler la température de son corps (le sang circule dans les tissues très fins des oreilles, ce qui permet de le rafraichir rapidement).

 

Un long museau de forme allongée et à la truffe rose.

 

Une queue noire et à la pointe blanche

 

Taille: environ 40 cm


Les femelles donnent généralement naissance à deux petits à la fois. Comme pour tous les marsupiaux, les bébés naissent après une gestation très courte, ils sont très petits et à peine développés. Ils s’installent dans la poche maternelle et y restent environ 75 jours, période après laquelle ils sont gardés au chaud dans un terrier.

Cycle de Vie

Habitat & Habitudes

 




Le bilby est un spécialiste des zones désertiques, on le trouve dans des zones bien précises du pays comme dans les Territoires du Nord (le désert de Tanami), en Australie Occidentale (le désert de Great Sandy, Pilbara et les Kimberley) et aussi dans les terres intérieures du Queensland (l’Outback avec le Parc National de la Diamantina). En voyage dans ces terres reculées récemment, je n’ai malheureusement pas eu la chance de le voir en liberté, mais j’ai déjà pu observer son terrier.

 

Les Bilbies sont des pros dans la construction de terrier, ils sont capables de creuser jusqu’à quasiment 2 mètres de profondeur et sur 3 mètres de long !! Pourquoi si grand et profond pour de si petites bêtes ? Cela leur permet en fait d’échapper au soleil brûlant. 

Régime

Le bilby se nourrit d’insectes, de graines, de bulbes, de fruits ou encore de champignons qu’il cherche et trouve grâce à un excellent sens de l’ouïe, de l’odorat et à ses longues moustaches.

 

Ce régime varié couvre ses besoins hydriques, il n’a alors pas besoin de s’approvisionner en eau à la surface (plutôt bien pensé car il vit dans des zones arides, la nature est bien faite).  

Une espèce en danger ?

 

Les bilbies sont classés comme vulnérables, cependant ils sont désignés comme espèce en danger dans le Queensland. Les menaces sont nombreuses: ils sont des proies faciles pour les renards, chats et chiens sauvages. Par ailleurs, ils entrent en compétition pour la nourriture avec les lapins et les troupeaux de bétail. Ces derniers piétinent aussi malencontreusement leurs terriers sur leur passage…

 

De plus en plus de programmes de réintroduction du bilby sont mis en place afin de tenter d’augmenter les effectifs dans des zones où il était autrefois trouvé en grand nombre.

Par exemple, le Cairns Tropical Zoo est particulièrement engagé pour la sauvegarde de l’espèce. Il a déjà récolté 10 000 dollars australiens dans le cadre du Fond de protection appelé ”the Save the Bilby Fund “. Cet argent permet de financer des programmes d’actions pour restaurer leur habitat, mettre en place des barrières anti prédateurs, et pour les réintégrer dans des zones libres de danger. Les Park Rangers basés à Charleville (au sud de Longreach, Queensland Outback) travaillent notamment sur ce genre de mesures dans l’espoir d’augmenter les effectifs.

 

Des actions spéciales dans des supermarchés, lors de carnavals ou au Cairns Tropical Zoo sont menées pour récolter toujours plus de fonds. Le petit Jackson participe aussi à des journées thématiques, comme la “ journée des espèces menacées” ou la «journée nationale du Bilby » dont j’évoquais l’existence en début d’article. Les gens peuvent venir le rencontrer et en apprendre plus sur lui et ses confrères et comment participer à leur sauvegarde.

 

Pour en savoir plus sur le Fond de protection du Bilby, c’est par ici: www.savethebilbyfund.com

Publié le 09 Septembre 2013