Mes Best Infos Voyage

Les fausses idées reçues sur les Tax Refund / Tax Return en Australie

 

 

C'est la fin du mois de juin...quand on vit en Australie, on entend parler partout de tax return , de tax refund ...et franchement c'est dur de s'y retrouver...!

 

Beaucoup de choses fausses se transmettent de backpackers en backpackers, des idées reçues qui ont la vie dure!

Vous êtes nombreux à nous questionner sur le sujet des tax et il est vrai que l'an passé, on a galéré pour trouver de bonnes infos et conseils, surtout dans notre situation (moi avec un TFN et Max avec un ABN...)

 

On a donc décidé aujourd'hui de faire un point pour vous permettre d'y voir plus clair et à cette occasion, on a rencontré Joaquim qui est Français et travaille pour Taxback.com, un service d'agents de taxes spécialisés.

On en a profité pour lui poser toutes nos questions et de tordre le cou aux idées reçues les plus fréquentes, histoire d'y voir plus clair et de comprendre comment procéder à ses tax return et tax refund en Australie!

 

Sans plus attendre prenez un café, on vous explique :-)

1. Le remboursement de taxes (déclaration de revenus) est au choix et ce n'est donc pas obligatoire...

 

Attention, gros malentendu! Il ne s'agit pas d'un droit mais d'une obligation !!

En effet, toute personne ayant travaillé durant l’année fiscale en Australie a pour obligation légale de déclarer ses revenus (ce qu'on appelle tax return/lodge tax), c'est un peu comme une déclaration d'impôt en France, c'est tous les ans.

 

De plus, c'est obligatoire quel qu’en soit le montant gagné sur l'année écoulée, quelle que soit la durée de travail ayant été effectuée et quel que soit le type de visa (beaucoup de backpackers pensent que la durée du travail, le montant total des salaires et/ou le type de visa déterminent le fait de devoir déclarer ses revenus ou pas). Rien à voir, c'est une déclaration qui concerne tout le monde à partir du moment où on a travaillé en règle 2 jours ou 10 mois sur le territoire australien.

2. Il est possible de récupérer ses taxes quand on le souhaite (par exemple au bout de 2 ans de Working Holiday Visa)

 

Ça c'est encore un malentendu courant, on se dit, je reste deux ans, je déclarai mes tax return à mon départ pour récupérer de l'argent, rien ne sert de le faire maintenant...Mais non, encore une fois on ne déclare pas ses tax pour être remboursé mais parce que c'est la loi..!

 

Et comme dans la majorité des pays, c'est une procédure annuelle.

En Australie, c'est un peu spécial car l’année fiscale ne correspond pas à l’année calendaire mais commence au 1er Juillet pour se terminer le 30 Juin de l’année suivante.

 

Par exemple, l’année fiscale 2015 se terminera le 30 Juin 2015. Elle laissera place à l’année fiscale 2016 dès le 1er Juillet 2015 et ce jusqu'au 30 juin 2016 etc. C'est juste un autre calendrier à respecter.

3. Le 1er juillet, il est déjà trop tard pour déclarer ses taxes...

 

Non en fait le 1er juillet marque le début de la nouvelle année fiscale, et c'est aussi le 1er jour pour déclarer ses tax de l'année fiscale qui vient de se terminer.

(encore une fois c'est comme en France, on déclare ses impôts de l'année écoulée).

 

Pour être précis, les contribuables doivent soumettre leur déclaration du 1er juillet au 31 octobre. Au-delà de cette période, des pénalités peuvent être retenues à moins de passer par un agent de taxes.

Donc pour les personnes qui ont travaillé en Australie entre le 1 juillet 2014 et le 30 juin 2015, vous devez déclarer vos impôts entre le 1 juillet 2015 et le 31 octobre 2015.

 

4. Je ne dois pas déclarer mes revenus si j’ai travaillé avec un ABN...

 

Attention, encore une erreur souvent faite! Toute personne ayant travaillé pour un employeur (via un TFN_Tax File Number) ou pour son compte via un ABN_Australian Business Number) DOIT déclarer ses tax, ses impôts en clair. 

 

5. Je vais forcément récupérer de l'argent au cours de mes tax refund.

 

La déclaration de revenus (tax return) et la demande de remboursement (tax refund) constituent en fait une seule et même démarche.

 

En Australie, les taxes sont prélevées à la source (directement sur les salaires), donc de manière « anticipée », il n’est pas possible de connaitre à l’avance le montant des impôts qui sera à payer en fin d’année fiscale.

 

Le principe est donc simple: on déclare à l'État ce que l'on a gagné dans l'année fiscale écoulée (ses revenus). Si au final, l'État s'aperçoit que l'on a payé trop de taxes, on bénéficie d'un remboursement (refund).

 

Il y a des conditions à remplir, mais en général, les salaires perçus par les backpackers au cours d'une année de Working Holiday Visa (ou des étudiants) ne sont pas très élevés et donne droit à un remboursement car les taxes prélevées sur chaque fiche de paie ont été supérieures aux impôts qu'ils doivent effectivement payer à l'État. L'Etat les rembourse donc à ce moment là.

 

Par exemple, il faut savoir que si vous avez gagné au total moins de AUD $18 200 sur l'année fiscale écoulée, vous récupérez la totalité des taxes qui vous ont été prélevées sur chaque salaire. (C'est un peu comme les personnes au SMIC en France, elles sont exonérées d'impôt).

 

Attention par contre, ceux qui ont travaillé à leur compte, via un ABN, ne pourront pas bénéficier d'un remboursement, cela concernent vraiment ceux qui ont été employés via un TFN (à moins d’avoir travaillé avec les deux).

 

Ok mais concrètement comment je déclare

mes taxes en Australie?

 

 

La déclaration peut être soumise directement auprès de l’ATO (Australian Tax Organisation) ou en passant par un agent de taxes.

 

  • Directement auprès de l'ATO

 

Il est possible de se rendre dans un de leurs bureaux et de remplir un formulaire papier ou alors de télécharger le logiciel etax afin d’effectuer cette démarche en ligne. C'est gratuit.Si c’est la première fois qu’une personne déclare ses revenus, elle devra d’abord se créer un compte mytax.

 

Attention aux arnaques: tous les sites web officiels sont hébergés sous le nom de domaine « .gov.au » à ne pas confondre avec les sites hébergés sous un nom de domaine du type « .com.au » qui sont privés!

 

 

  • Auprès un agent de tax spécialisé

 

 

Un agent de taxes s’occupera de toutes les démarches administratives pour vous moyennant des frais.

 

De quoi ais-je besoin pour mes tax return?

 

Vous devez avoir l'ensemble des feuilles de salaires que vous avez perçues durant l'année écoulée

(final payslips ou des PAYGs (aussi appelé Group Certificate ou Statement of Earnings) qui sont normalement fournis par les employeurs soit en fin d’année fiscale soit à la fin de chaque contrat de travail.

Ces documents indiquent le total des salaires perçus ainsi que le total des taxes prélevées durant l’année fiscale. Il convient également d’archiver les informations telles que : dates de contrat(s), ABN et coordonnées des employeurs, toutes les fiches de paie, documents (tickets de caisse, reçus, etc.) justifiants de dépenses qui auraient été engagé dans le cadre du travail (vêtements, outils, etc.).

 

 

À quel niveau je suis imposé quand je travaille en Australie?

 

Il y a en fait deux statuts, les résidents pour les taxes et les non-résidents pour les taxes (resident or no resident for tax purposes).

 

Les taux d'imposition varient selon les statuts, 19% pour les résidents et 32.5% pour les non-résidents. C’est le fait de rester pendant une durée supérieure ou au moins égale à 6 mois (183 jours) au même endroit en Australie qui détermine le statut de résident.

 

Important, il faut obtenir ce statut de resident for tax purpose afin de pouvoir bénéficier d’un remboursement de taxes (tax refund)!

 

 

 

 

Pourquoi passer par un agent spécialisé comme Taxback.com?

 

Même si le service etax de l'ATO est relativement simple, nous on a fait appel à un service d'agents spécialisés.

On avait deux situations différentes, on n'avait peur de se tromper...d'être poursuivi en France...! Non j'exagère mais pour la tranquillité d'esprit et aussi parce qu'on manquait de temps pour s'en occuper comme il le faut, on a choisi de se faire aider dans nos démarches.

 

Ce qu'il y a de bien avec Taxback.com, c'est sûr car un service agréé et qu'ils savent ce qu'ils font car spécialisé dans les remboursements de taxes et de superannuation pour les PVT/WHV et les étudiants!

L'Australie, ils connaissent bien aussi car ça fait 15 ans maintenant qu'ils y sont implantés.

 

Pour ceux qui galèrent en anglais, ils proposent leur service en plusieurs langues, dont le français, vous avez donc un interlocuteur qui parle votre langue, c'est pratique surtout pour ces questions sérieuses et pas très drôle d'impôts!

 

Ce que j'aime bien chez Taxback.com, c'est leur politique de  “pas de remboursement, pas de frais” et il n'y a donc pas de frais à avancer et ils proposent également des estimations qui sont complètement GRATUITES.

 

 

 

Leur tarif: Commission de 9% prélevée sur le montant remboursé.

 

 

Aujourd'hui en PVT en Australie, demain en Nouvelles Zélande ou au Canada ? Ils sont présents dans le monde entier, plutôt pratique donc.

 

Vous pouvez vous faire rembourser par virement bancaire n’ importe où dans le monde, easy.

 

Ils ont même une appli Iphone et Android !

 

Si vous préférez parler directement à quelqu’un en français, il vous suffit de leur communiquer votre numéro en Australie pour recevoir l’appel d’un spécialiste français.

 

 

 

Voilà, on espère avoir pu répondre à vos intérogations et que c'est plus clair pour vous maintenant.

 

Nous avons élaboré cet article en collaboration avec Taxback et nous avons négocié pour vous, un petit avantage: une remise automatique de $10 sur le montant de la commission à payer chez Taxback.com lors de votre remboursement de taxes ;-)