#4                   Ben Solowiej

 

 

 

 

 





Ranger dans le Parc National de Green Island

Rencontre avec un gardien

d'une ile paradisiaque

Aujourd’hui, je pars à la découverte de Green Island, une toute petite ile de sable abritant une forêt tropicale: magnifique !

 

Première ile à être listée Parc National. La barrière de corail tout autour de l’ile est protégée au sein d’un Parc maritime.

 

Dans ce petit coin de paradis vit un heureux ranger, Ben ! Il me fait faire un tour de la propriété et j’en profite pour en savoir plus sur sa vie de rêve !

Commençons par le commencement: comment as-tu trouvé ce travail?

 

Ce n’est pas mon premier job, haha j’ai dû le mériter ! Avec un diplôme de Gestion et Conservation des espaces naturels, j’ai débuté ma carrière en tant que Park ranger dans le Queensland au début des années 2000. Je me suis formé petit à petit avec les rangers des parcs maritimes en travaillant plus spécifiquement sur les permis. Pendant 12 ans, j’ai travaillé ensuite dans des parcs nationaux très différents (de l’Outback en passant par la Gold Coast) ; pour finalement atterrir sur Green Island en avril dernier.

A quoi ressemble ton quotidien de ranger?

 

Une grande partie de mon travail est liée à la gestion du parc national et plus précisément l’aménagement de celui-ci (construction de pontons, chemins etc). Par ailleurs, je vais beaucoup à la rencontre des touristes sur l’île pour leur expliquer l’importance de respecter la nature, ne pas prélever de sable, ni de coquillage par exemple. Après mes journées sont toujours différentes. En ce moment je suis très occupé à gérer les problèmes d’érosion sur l’ile. Le sable s’en va et il faut trouver des moyens de le retenir ! Pas évident.

 

Et ça fait quoi de vivre sur une île paradisiaque ?

 

C’est pas mal, y’a pire comme cadre ! Même si petite, cette île est d’une richesse incroyable. J’ai des surprises tous les jours.

 

Qu’est-ce qui te plais le plus ici?

 

Mis à part la beauté du site bien sûr, j’apprécie vraiment ma vie sur l’ile car je suis aux cotés de ma petite famille. Je peux rentrer le midi pour manger avec mes deux petites filles (je suis rarement à plus de 4 minutes à pied de la maison !!). Quand je travaillais dans les parcs reculés de l’Outback, je rentrais une fois tous les 10 jours à la maison ; ce n’était pas toujours évident.

Mais d’un autre coté, je vis sur mon lieu de travail…et je ne déconnecte jamais en quelque sorte !  

As-tu une anecdote à nous raconter?

 

Green Island est très touristique (plus de 300 000 visiteurs par an), il s’en passe des choses ici…je me rappelle d’un touriste japonais qui est sorti de l’eau en portant un énorme tronçon de corail dans les bras. Je m’approche et lui demande ce qu’il fait?!? Il me répond simplement qu’il s’est blessé le pied avec et qu’il veut donc l’enlever de la mer parce que “c’est dangereux” ! Toute une histoire pour lui expliquer que cela ne marche pas vraiment ainsi !   

Est-ce qu’il te manques quelque chose ici sur l’ile?

 

C’est une vie particulière qui n’a pas que des avantages. Par exemple, mieux vaut être organisé avec les courses car ici pas de supermarché ! Nous commandons tout sur internet et nous sommes livrés une fois par semaine. Si vous avez oublié un truc; tant pis pour vous, il faut être attendre la semaine suivante !

Du coup pour pallier à cela, on essaie d’être le plus indépendant possible ; on cuit notre pain, cultive nos légumes etc.

 

J'ai rencontré Ben ici:

Publié le 02 Octobre 2013